L’épuisement de la terre, l’enjeu du XXIe siècle Un livre de Daniel Nahon, professeur de géosciences

, par  Didier , popularité : 1%

Au cours de discussions sur ce site, la notion de sol a été l’objet de débats difficiles sur ce qui est le plus important pour la truffe : l’arbre porteur de mycorhizes ou le sol ou les deux ? Certains articles ont même été supprimés. Il en ressort une constante : pas d’arbres et de truffes sans un sol propice. Des ouvrages comme « La truffe, la terre, la vie » supervisé par Gabriel Callot ont lancé l’exploration du sol démontrant qu’il est essentiel, mais on a encore beaucoup à découvrir dans les échanges entre le minéral et le vivant ?

La complexité du sol, de la terre peut être étudiée du point de vue géologique, mais ce serait vouloir étudier l’être humain qu’en analysant par exemple que son squelette. Le livre « L’épuisement de la Terre : L’enjeu du XXIe siècle » de Daniel Nahon, professeur de géosciences à l’université Paul-Cézanne d’Aix-en-Provence montre que si la tendance générale est de se mobiliser contre l’augmentation du CO2, cela ne doit pas se faire à l’ombre du sol qui se réchauffe plus vite que les mers, se modifie sans cesse, accumule les pesticides qu’il décompose parfois en éléments chimiques plus dangereux encore pour l’homme.

Ce livre démontre que le sol est vivant - un être vivant. C’est impératif pour comprendre aussi que la truffe qui vit dans le sol fait partie intégrante de ce milieu. Que les modifications sol et climat seront déterminantes pour la trufficulture des 20 prochaines années et comporte en ses germes un début d’explication de la raréfaction de Tuber melanosporum.

Alors femmes et hommes de la truffe que nous sommes, mais aussi Homme avant tout ce livre nous aide à comprendre que nous sommes tous reliés au sol et au ciel...

Brèves Toutes les brèves