Cliquez sur les feuilles pour les enlever
Le monde des truffes

Accueil > Trufficulture > Méthodes > Ensemencez vos arbres avec des spores...

Ensemencez vos arbres avec des spores...

Méthode de mycorhization espagnole à la portée de tous

vendredi 1er mai 2009, par Pons Guy

Un piège à truffes encore plus facile (efficace ?) que la méthode italienne de remycorhization avec une bouteille (Spoleto).


Méthode pour re-mycorhizer vos vieux ou jeunes arbres
avec deux techniques “espagnoles”


Image extraite de ce site en anglais - traduction google

Méthode N°1

- Il suffit de faire des trous de 25cm de diamètre par 25 de profondeur à 30 cm ou 40 cm ou 50 cm du tronc de l’arbre selon l’âge de l’arbre (30 pour 3 ans, 40 pour 4 ans , 50 pour 5 ans etc.) et quatre trous pour chaque arbre, en faisant le tour de l’arbre donc en forme de croix finalement , et voire 5 à 6 trous quand les arbres sont plus âgés. Remplir ces trous avec un mélange de la terre extraite du trou que vous aurez préalablement tamisée et mélangée avec du terreau stérile (50 % 50 % ) de chez Gramoflor et 5g de spores elles-mêmes mélangées dans un litre et demi de vermiculite (mélange pour une dizaine d’arbres) mettez-en une grosse poignée par trou, voire deux. Tasser et arroser, puis recouvrir de terre restante du trou, et de cailloux ou paillage pour garder humide , arroser s’il fait chaud, selon les régions.

- Pour les arbres d’un an ou deux, donc jeunes, il faut mélanger du terreau stérile avec la vermiculite (50/50 : une ou deux poignées de chaque) + spores puis travailler le sol autour du jeune plant à la binette (8 à 10 cm de profondeur) et ensuite inclure peu à peu le mélange dans la terre, le recouvrir et arroser un peu pour qu’il colle ; en fait, saupoudrer autour de l’arbre le mélange en le faisant descendre dans le sol.

N’oubliez pas de repérer des racines dans vos trous bien sûr, pour que les spores les infestent !

Méthode N°2

- Un trufficulteur espagnol fait ses “pièges à truffes” en utilisant des poches avec du Melfert [1]. Il fait des bourses avec cette motte à rouler qu’il remplit de terreau (stérile lui aussi) de perlite, de vermiculite pour l’absorption d’eau et de spores bien sûr, voir de petites truffes ou de truffes impropres à la consommation (en partie pourries ou gelées, SURTOUT ne les jetez pas !) et il enfouit ces pochons dans le sol (25 à 30 cm de profondeur) autour de l’arbre et sur une belle racine, si vous la coupez ce n’est pas grave car elle repartira et il arrose de temps en temps car en Espagne il fait très chaud l’été.

Résultats

- Dans les deux cas les résultats sont surprenants ; leur slogan : semer pour récolter , en fait ils anticipent sur la production même si leurs plants sont peut-être mieux mycorhizés que ceux de notre pays — double “myco” avec spores et mycélium, bouillon de culture etc. — Les résultats se font sentir au mieux l’année d’après mais souvent plutôt 2 ans après. En fait il inocule l’arbre régulièrement et, de ce fait, récolte tous les ans avec des rendements que nous sommes loin d’atteindre en France car tous les arbres de la parcelle produisent tôt ou tard et en quantité selon les conditions météo malgré tout. Les ventes durant le saison 2009 n’ont pas été bonnes comme chez nous mais la production était là malgré tout : 30kg/hectare annoncés et 60kg les bonnes années ! C’est surprenant, j’en suis témoin, je l’ai l’ai vu puisque j’en ai ramassé avec le propriétaire (pas une minute de répit pour ses chiens).

La webmaster de ce site atteste ! J’ai vu les photos ;) C’est incroyable !

Chien truffier Espagne

Sur le web

Il y a des sites internet mais il faut parler ou comprendre l’espagnol ; ils vendent aussi tous les produits pour la trufficulture mais bon… Faut-il… encore… attendre ? Lancez une recherche sur le mot-clé : Truficultura.

Visitez aussi cette page des pépinières Wollner dans laquelle vous trouverez adresses mail de gens qui pourront vous donner de plus amples informations…

Crédits photos : Guy Pons
Texte : Guy Pons, DG

Lire aussi l’article « Les secrets de mon ami Luis »…

{id_article}

Notes

[1] Melfert : c’est une motte de multiplication à base de tourbe blonde totalement neutre et stérile donc pas de contamination dans laquelle on peut faire raciner de jeunes plants et comme cela se présente comme un tissu, on peut le rouler et à la transplantation rien ne s’échappe de ce pochon que vous aurez confectionné, à savoir ni le terreau stérile Gramoflor™ ni les spores bien sûr, ni la perlite, ni la vermiculite si vous en avez mis et donc la manipulation est sûre et aisée ; bien sûr les racines passent au travers. Le Melfert serait produit par Fertil S.A (j’ai enlevé le lien de contact vers ce site car ils n’ont pas répondu à mes questions… Je n’ai donc pas de confirmation qu’ils produisent toujours du Melfert), l’entreprise est située dans les Vosges, Route du Saut de la Cuve à Le Syndicat 88120.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Truffiere de Saint Remy | Facebook Truffière | Contact partenariat |