Rentrée trufficole Ça brûle, la rentrée sera chaude !

, popularité : 1%

Bonjour à toutes et à tous,

Fini les vacances ! Tous à vos brûlés. Malheureusement dans notre région et plus spécialement notre département le Tarn, l’été sera une fois de plus, chaud et sec, ou sec et chaud si vous préférez. Dommage, depuis la canicule de l’année 2003, les étés se suivent, et se ressemblent inexorablement ; après des printemps pluvieux plutôt encourageants, les étés n’en finissent pas de nous asséner des longues périodes sans précipitations, accompagnées de hausses du mercure conséquentes qui mettent à mal non seulement nos plantations mais aussi les truffières sauvages dont certaines disparaissent petit à petit.

Alors bien sûr, ceux qui peuvent arroser ont un espoir de récolte à venir, et encore, ce n’est pas gagné car à 37-38° par jour, l’évaporation est quasi immédiate dans les 3 à 4 jours qui suivent ; autant mettre un goutte à goutte et intervenir quotidiennement ?

Le binage et le paillage dans ces conditions paraissent aussi très aléatoires surtout sur des parcelles exposées plein sud ; seule l’ombre des branches basses peut prétendre maintenir une atténuation de ces coups de feu solaires, et encore il faut tenir compte du vent qui est de plus en plus présent lui aussi dans nos régions et qui s’avère particulièrement asséchant quand il vient du sud ou d’Afrique du Nord si vous préférez ;voilà en deux mots les actualités en temps réel sur nos truffières, donc à votre tour, donnez-nous des nouvelles de vos régions et de vos départements, cela nous fera plaisir malgré notre petit désespoir pour la saison qui s’annonce !

Je joins quelques photos de « brûlés sauvages » exemplaires qui ne devraient pas donner grand chose cette année, malheureusement.

Guy Pons

Brèves Toutes les brèves