Cliquez sur les feuilles pour les enlever
L’univers de la truffe

Accueil > Annonces, contacts > Identification des tuber

MICROSCOPE OU BINOCULAIRE

Identification des tuber

Asques

mercredi 26 juillet 2006, par rabelaislebeau

De la loupe au microscope en passant par la loupe binoculaire.


Bonjour, je suis à la recherche d’avis sur le type de matériel et le grossissement nécessaire à l’identification des asques, ainsi que l’investissement moyen qu’il convient de provisionner. Mon objectif principal est d’identifier plus facilement « les membres de la famille tuber » que l’on peut trouver dans les truffières naturelles locales. Merci d’avance pour vos conseils.

Alain.

Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article

11 Messages de forum

  • > le bon choix...

    15 septembre 2006 14:43, par rabelaislebeau

    Pour information voila la réponse que j’ai reçu de P.Sourzat(station truffe).Merci à lui, si ces précisions peuvent être utile à quelqu’un d’autre…

    "Cher Monsieur,

    Pour les spores de truffes, il vous faut un microscope avec les grossissements suivants : 100 x, 200 x, 400 x. Le grossissement à 1000 x n’est pas nécessaire pour les truffes. Si vous souhaitez identifier les mycorhizes, il faut prévoir une loupe binoculaire avec un zoom pour des grossissements de 10 x à 60 x. Le microscope pour les spores complètera l’équipement."

    Cordialement, Suite à ce message, et pour des raisons économique, j’ai opté pour un compromis un microscope grossissement 40x 100x 400x, c’est moins confortable que la binoculaire mais avec un je peux faire deux…

    Répondre à ce message

    • > les messages de MC 16 septembre 2006 20:46

      Bonsoir, je viens de lire les messages « produire des truffes et suivant » et il me semble que MC soit dans le vrai en affirmant qu’il y a tromperie au tour des truffes. J’ai des amis qui ont planté des plants truffiers env 500, il y a 14 ans et ils n’ont toujours pas trouvé de truffes et pourtant la pub était magnifique et elle disait qu’on pouvait avoir env 80 kilos de truffes. Mes amis ont pourtant fait ce que le pépiniériste avait conseillé. Il doit bien y avoir des gens qui se sont fait avoir et qui pourtant ne disent rien, c’est vraiment étonnant. bon w.e.

      Répondre à ce message

      • > les messages de MC 17 septembre 2006 08:30

        bonjour, j’ai planté 50 chenes blanc et 50 vert en 1990 et j’ai trouvé sous 1 arbre 3 brumales il y a 3 ans je suis limite gard-vaucluse. j’en conclu que MC a bien fait d’écrire ce qu’il pense, c’est d’ailleurs dommage qu’il ne mette plus de message il a du etre ecœuré par des gens qui le contredisent. bon dimanche Louis

        Répondre à ce message

        • > les messages de M. Cazaux 17 septembre 2006 14:39, par DG

          Vous n’êtes pas le seul à avoir le problème. Nous vivons aussi la même situation c’est pourquoi on réensemence avec Tuber uncinatum avec cette fois-ci quelques résultats positifs. Seulement lorsque MC en parlait sur les forums, aucun autre témoignage avant le vôtre, ne venait conforter ses propos. Il a sûrement raison sur beaucoup de points car la melano est particulièrement exigeante, mais que peut-il proposer de plus que tout ce qu’il a exprimé dans tous les forums ici et ailleurs ? J’ai résumé ses propos à plusieurs reprises : Il s’oppose radicalement à la vente et plantation d’arbres truffiers (Tuber melanosporum). Il estime qu’un « bon sol » comporte tous les éléments nécessaires pour produire des truffes. Sans un bon sol truffier, pas de truffes… En fait, pour lui la trufficulture n’existe pas, c’est même un mal qui est à l’origine de la prolifération des brumales car on se sait pas comment viennent les truffes. Certains lui ont demandé d’écrire un livre, il s’est refusé à le faire sachant que ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera pas forcément demain. C’est vrai, il faut rester humble car l’acquisition de connaissances nouvelles dans la truffe est difficile car elle ressemble à l’aphorisme taoïste suivant attribué à Lao Tseu : « Celui qui sait ne parle pas, celui qui parle ne sait pas ». Le constat est le suivant : les gens qui savent gardent leur savoir pour eux. Avec un tel principe on n’avance guère. J’avais créé ce site pour que les discussions produisent un effet réseau avec entraide mutuelle, mais en général les discussions se transformaient en querelles sans nous apprendre quoique ce soit de plus sur le sujet. Excédé, j’ai plusieurs fois fermé provisoirement ce site pour cette raison.

          Si MC ne vient plus s’exprimer ici ; j’espère pour lui que la cause en soit plus la déception ou la colère que des problèmes de santé graves, car MC ne semble pas être homme à rester silencieux et laisser tomber son combat.

          Expliquez plus en détail ce que vous avez planté, comment vous avez planté et comment avez-vous entretenu vos arbres si cela peu aider des gens… ?

          Cordialement.

          DG

          Cordialement.

          Répondre à ce message

          • > les messages de M. Cazaux 21 septembre 2006 08:39

            Bonjour, pourquoi n’essayez vous pas de faire une statistique sur les résultats. Il faudrait demander aux planteurs de donner leur résultat pas besoin de s’identifier si cela gène. par exemple , année de plantation nombre de plants, quantité et espèce de truffes. bonne journée Louis

            Répondre à ce message

            • > les messages de M. Cazaux 21 septembre 2006 14:29, par DG

              C’est une solution à laquelle j’avais pensé. Il faudrait que je créée un formulaire ou bien on peut aussi tenter des sondages en lignes (il existe des sondages prêts à l’emploi). Le problème des statistiques anonymes (surtout par internet) c’est que les gens peuvent donner des chiffres fantaisistes, répondre plusieurs fois. Ce n’est pas un procédé objectif, on ne peut même pas dire que cela donne une idée réelle du problème car il faudrait pouvoir comparer avec des chiffres existants (qui apparemment n’existent pas). Comme le dit M.C., il suffit déjà d’aller sur les marchés et se rendre compte qu’il n’y a pas beaucoup de truffes malgrè l’augmentation des surfaces plantées : à qui attribuer la faute ? Faire de telles études serait du ressort de la Fédération Française de Trufficulture (FFT). S’ils me missionnent, pourquoi pas !

              J’ai choisi la solution de laisser les gens s’exprimer dans les forums sur le pour et le contre — à condition de respecter les opinions des uns ou des autres —. C’est un espace où les gens pourraient effectivement publier anonymement quelques données sur leur plantation.

              Cordialement.

              DG

              Répondre à ce message

            • > les messages de M. Cazaux 21 septembre 2006 17:39

              bonjour, c’est une bonne idée comme ça on verra bien si m cazaux a raison de dire que les plans truffiers sait de la c…ie. pour ma part 300chene vert plantes en 1992 et trouvé en 2004 2mélanos (5 et 11 gr) en 2005 1brumale 10 gr.rené

              Répondre à ce message

              • M. Cazaux a raison 22 septembre 2006 07:52

                Bonjour à tous, oui M Cazaux a raison de dire que c’est de l’arnaque tout ce que l’on veut vous faire croire. Effectivement M DG, sur les marchés la truffe, la vraie, est de plus en plus rare et cette année ce sera pire. On veut vous faire croire qu’il suffit de planter des arbres truffiers pour récoter des truffes et bien c’est faux puisqu’il se plante 300.000 arbres chaque année d’après l’inra et alors qu’il devrait y avoir donc une augmentation des truffes c’est le contraire qui se produit. Alors oui M Cazaux a raison de dire que c’est de la tromperie. Peut etre faudrait-il l’aider pour que cette situation de tromperie cesse. car il a raison de dire que ce n’est pas une culture, tout le prouve. Alors M Cazaux il faut revenir mettre des messages les gens comprendront que vous avez raison. bien trufficolement Loic

                Répondre à ce message

                • > Je suis surpris 26 septembre 2006 19:48

                  Bonjour, en effet je suis très surpris d’être cité dans plusieurs messages. Quand j’ai essayé de faire comprendre que toute la pub sur les plants et la culture de la truffe était du mensonge, j’ai été à maintes reprises critiqué et pourtant les preuves ne manquaient pas pour étayer mes affirmations. Je suis donc très surpris par ces messages, mais je ne vois pas l’utililité d’intervenir à nouveau car si j’admet des critiques* justifiées* j’ai par contre horreur que des *ignorants* viennent me faire la morale ou donner des leçons. bien trufficolement.CAZAUX

                  Répondre à ce message

                  • > Je suis surpris 25 septembre 2007 14:38, par rullman

                    Bonjour, je suis effaré par tous ce que je lie ! J’ai 33 ans, je me faisai un plaisir de vouloir planter quelques truffiers pour pouvoir me faire plaisir dans une 10ene d’année, mais là, je suis « refroidi » ! CD

                    Répondre à ce message

                    • > Votre surprise 25 septembre 2007 15:28, par DG

                      Ne vous en tenez pas à ce que vous lisez ici ou là. Rencontrez des gens qui ont planté, il y a de plus en plus de site sur internet, allez les rencontrer, vous verrez que vous pourriez découvrir le plaisir de mettre le doigt dans l’engrenage d’une telle expérience… Il y a de nombreux facteurs qui interviennent, le premier est votre motivation. Ne vous découragez pas d’avance, si vous aimez la nature et les arbres allez-y :-) !

                      Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Truffiere de Saint Remy | Facebook Truffière | Contact partenariat |