Observons, ne jugeons point !

, popularité : 1%

Savoir lire la nature n’est pas simple, et il y a des gens plus doués que d’ autres. Il faut savoir rester modeste et surtout essayer de comprendre le milieu naturel.

Je propose un « guide » de fonctionnement pour le Mag de la Truffe :

- 1 Savoir regarder.

- 2 Savoir analyser.

- 3 Se donner les moyens de comprendre.

- 4 Rechercher une explication.

- 5 Confronter POSITIVEMENT et de façon CONSTRUCTIVE ses idées et observations avec les autres.

Ce n’est pas un guide de bonne conduite, mais juste une façon, peut-être efficace (pour ceux qui le souhaitent) de faire avancer un peu mieux le schmilblic (?).

Je me rends compte dans le cadre de mon travail et les multiples rencontres avec des gens de terrain qu’il y a des multitudes d’observations faites et certaines super-intéressantes... Mais aussi autant d’erreurs d’interprétations et donc, souvent, des explications erronées par manque d’analyse globale (ou de connaissances scientifiques de la nature, en botanique par exemple ?)

Je reste convaincu que la majorité des réponses viendra d’une bonne observation, d’études et d’analyses du milieu.

Au sujet de ce site lui-même :

Si on pouvait, dans un premier temps, rassembler toutes les questions par thème ; ensuite, rassembler toutes les observations sans y ajouter d’explications et ensuite seulement ensuite, faire le tri.

Dans un second temps, commencer à envisager des réponses, vérifiées par des spécialistes internationaux reconnus.

Il y a des choses que l’on sait, d’autres qui ne sont encore à l’heure actuelle que des hypothèses ou des études en cours. D’autres que l’on ne soupçonne pas pour l’instant.

La méthode semble un peu dirigiste, j’en conviens, mais je ne vois pas d’autre moyen pour rester rigoureux face à la question de la trufficulture. D’un autre côté le sérieux de ce site peut vite prendre du poids et permettre de faire passer des informations constructives qui feront tourner la roue dans le bon sens !

Je suis peut-être idéaliste, mais je vieillis comme tout le monde et je n’ai surtout pas envie de perdre de temps !

C’est quand même pas mal d’être passé de la Préhistoire au Moyen-âge puis à la Renaissance... Mais je crois qu’en matière de truffes, il y en a encore qui ont un faible pour les peaux de bêtes et les cavernes...

Il nous reste à développer le « Siècle des Lumières », à nous de jouer. Vaste programme, donc... Je suis d’un naturel optimiste... et tenace surtout quand c’est pour la bonne cause !

LW

Brèves Toutes les brèves