Cliquez sur les feuilles pour les enlever
Monde de la truffe

Accueil > Commercialisation > RAPPEL pour la Lorraine

RAPPEL pour la Lorraine

On ne ramasse pas les truffes avant le 15 septembre en Meuse.

mardi 13 septembre 2005, par Didier

Evitez d’acheter trop tôt des truffes, elles sont blanches à l’intérieur et n’ont aucun goût. Ramasser, manger, vendre soi-disant des Tuber aestivum est une manière de contourner la période de récolte de Tuber uncinatum. Une absurdité car ces truffes encore blanches à l’intérieur ne sont presques pas parfumées. Mangereriez-vous des mirabelles ou du raisin encore vert sous prétexte que le prix est moins élevé ?


Nous rappelons qu’il est interdit de ramasser des Tuber uncinatum avant le 15 septembre en Meuse (Arrêté Préfectoral).

En ce qui concerne les mésenteriques Tuber mesentericum, les ramasser trop tôt c’est aussi une erreur car elles ont une odeur très forte et désagréable quand elles ne sont pas encore mûres. L’idéal est de les consommer en octobre.

En résumé : Arrêtez d’acheter des truffes ou de manger des « truffes de Lorraine ou de Meuse » au restaurant hors période (avant le 15 septembre) ; vous favorisez des ramasseurs braconniers qui, en plus, depuis que certains sites internet existent ;-) disent s’y connaître en truffes ! Je pense, à mon avis, qu’ils n’ont retenu que les informations qui les intéressent.

Certains ramasseurs piochent et pillent les truffières hors saison et en saison ; ramassant et vendant des truffes qui n’ont aucun parfum, alors que celles-ci auraient pu donner le meilleur d’elles-même un ou deux mois après. Le chien, lui, a cet avantage d’avoir plutôt tendance à passer à côté des truffes qui ne sont pas assez mûres, le piocheur lui amasse tout dans son sac sans distinction.

Amis restaurateurs passionnés, s’il vous plaît attendez un peu la saison de la truffe pour en proposer sur vos cartes, achetez de la qualité, de la truffe parfumée.

Pour quelques spécialistes de l’ITCE, il ne faut pas confondre Tuber uncinatum avec l’aestivum du Sud (Maïenque ou truffe de la Saint-Jean). Le président de l’Association Meusienne des Trufficulteurs (AMPPTL) affirme que l’on ne trouve pas Tuber aestivum en Lorraine. Je vous invite à lire l’article Æstivum ou uncinatum ? sur ce site qui parle un peu de ce sujet. Un forum est ouvert. Voir aussi les articles :
- T. uncinatum, la différence.
- Période de récolte

DG

{id_article}

Répondre à cet article

3 Messages

  • > RAPPEL pour la Lorraine

    22 septembre 2005 14:26, par Piva Denis

    Bonjour,

    J’ai trouvé hier par hasard en surface du sol une dizaine de truffes de la taille d’une prune au pied d’un chène en défrichant un taillis. La chair est blanche-beige, elles ne dégagent aucun parfum. En lisant vos explications sur les différences entre Tuber aestivum et Tuber uncinatum, est-ce juste une question de maturité ? Dois-je les enfouir là où elles se trouvaient pour les ramasser beaucoup plus tard ? Et ne risquent-elles pas d’être mangées par les sangliers qui prennent en ce moment un malin plaisir à retourner mon terrain ?

    J’ai repéré l’endroit et du coup, je n’ose plus défricher ni désoucher cette partie de terrain (principalement de l’aubépine). Je n’enlève que le taillis, les chènes restent en place mais je suis un absolu néophyte dans le domaine de la truffe et j’ai peur de faire une bétise en défrichant cet endroit.

    Merci d’avance pour vos réponses.

    repondre message

    • > Votre truffiere naturelle 22 septembre 2005 17:32, par DG

      Bonjour,

      Habitez-vous la Lorraine ? C’est peut-être des Tuber uncinatum pas encore mûrs. Nettoyez-les, mettez-les dans un pot, ou une boite fermée, ces truffes devraient être un peu parfumées, si ça ne sent rien du tout, à mon avis, ce ne sont pas des truffes que vous avez trouvé.

      Si ce sont des truffes : Inutile de les remettre en terre pour les consommer plus tard, en général, ce n’est pas sûr qu’elles mûrissent dans ces conditions car, comme vous le dites les sangliers et autres bestioles viendront les manger. Si les sangliers aiment votre terrain, c’est qu’il y a peut-être plusieurs coins avec de la truffe sur votre propriété. Si vous remettez ces truffes en terre, cela peut servir au moins à la reproduction du champignon.

      Pour favoriser la truffe, vous pouvez défricher un peu : enlever les aubépines, le tailli et laisser les chênes et autres essences (Charmes, noisetiers, hêtres etc.) de façon à ce qu’il y ait un peu de lumière et de chaleur sur le terrain. Tout dépend de ce que vous voulez faire de votre forêt et de ce que vous projetez...

      DG

      repondre message

      • > Votre truffiere naturelle 12 septembre 2006 21:49, par Mac Fly

        Je croyais que la T. uncinatum était un espèce plutôt forestière qui appréciait plutôt l’ombrage, contrairement à la T. Melano qui se développe en plein découvert ?
        Par ailleurs enlevé le tailli et laisser le charme et le noisetier peut se révéler un peu difficile dans la plupart des forêts lorraines ... qui contienne preque exclusivement du tailli de charme et de noisetier.
        Enlever peut être le plus gros brin d’en les cépés ne devrait pas trop faire de mal.

        repondre message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Facebook | LinkedIn | Contact |