Cliquez sur les feuilles pour les enlever
L’univers de la truffe

Accueil > Commercialisation > Effet lifting de la truffe

Effet lifting de la truffe

La truffe complice de votre beauté

vendredi 26 décembre 2008, par Didier Garzandat

J’ai noté depuis 4-5 ans l’introduction des truffes dans le secteur de la cosmétique.

La recherche en soins de beauté pousse toujours plus loin l’usage des végétaux et des images véhiculées par Dame Nature, voici quelques liens où Truffe rime vraiment avec ?… Je vous laisse chercher la rime (la ride ?).

La truffe en soin anti-ride :

Un article sur senioractu.com explique que les truffes auraient des propriétés anti-âge : La truffe noire contiendrait un mélange d’acides aminés qui agiraient tel un « botox naturel » et pourrait ainsi combattre les rides, indique le responsable de ce laboratoire. Et d’ajouter que son produit permet aussi de réduire de 60% en un mois la taille d’une tache causée par l’âge, les hormones ou le soleil. Ce soin pour le visage coûte une centaine d’euros environ.

La truffe blanche aurait la capacité quant à elle, de bloquer la production de mélanine dans la peau, permettant ainsi de la dépigmenter et de la rendre plus blanche. Une propriété qui pourrait séduire le marché asiatique, toujours en recherche de produit éclaircissant la peau.

A l’heure où un parfum aux notes de Hamburger et viande grillée s’est arraché en cette fin d’année aux Etats-Unis, alors pourquoi pas des crèmes anti-rides aux truffes ? Culture fastfood contre culture slowfood, à chaque culture son imaginaire fantasmatique et son culte de la beauté !

Vous pourrez satisfaire votre curiosité en visitant ces liens :

- Soin de Truffethérapie

- Premiers soins de beauté à la truffe

- La Truffethérapie et la Vinotherapie en Belgique au Centre Françoise Henriet

- Pour nos cousins canadiens, la truffethérapie au Spa Saint-Andrews

- La société ISHI qui propose cette truffetherapie a été créée par le Dr Davide Antichi, propriétaire et directeur de l’Institut italien de soins de la peau (DAFLA). Sur le site d’ISHI, l’article sur l’histoire de l’usage de la truffe mérite vraiment une lecture.

• Visiter le site en version anglaise ou le site en traduction française approximative avec Google translate

• Composition de la Truffetherapie.

Apparte : Je me demande comment sont contrôlées les espèces de truffes qui entrent dans la composition de ces produits ?

Messieurs les trufficulteurs, s’il vous reste quelques truffes après Noël, laisser vos conserves et à vos mixer pour le plaisir de ces dames !

Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article

3 Messages de forum

  • Effet lifting de la truffe

    31 décembre 2008 17:46, par martine Sbolgi-Guinet
    C’est chic ! mais dans l’assiette, c’est encore mieux ! Joyeux réveillon et bonne année ! Tubermamie

    Répondre à ce message

    • Effet lifting de la truffe 21 mai 2010 22:01, par Jacques
      Je ne comprends pas, c’est bien le milieu agricole. Pourquoi critiquer, j’étais dans le milieu viticole, c’était pareil. Chaque fois que quelqu’un essai de faire quelque chose de nouveau c’est pareil. Je dis STOP à cette mentalité.

      Répondre à ce message

      • Effet lifting de la truffe 22 mai 2010 10:10, par Didier

        Jacques,

        J’en profite pour donner mon point de vue sur le sujet de cet article. Ce qui est sous-entendu ici, c’est la question cruciale de « l’effet placebo » en cosmétologie ; vaste débat ! C’est un sujet qui dépasse la problématique de la truffe et de l’agriculture.

        L’effet placebo est un sujet passionnant et même dérageant ; car cela suppose une capacité encore méconnue du corps à l’autoguérison sous l’effet de l’autosuggestion, des injonctions thérapeutiques du médecin, des prescriptions de la pub, de la forme du produit pharmaceutique, de l’influence des proches ou amis qui vous disent « Essaye, j’ai essayé ça marche ! » etc.

        Sérieusement, il est normal de faire l’hypothèse que les effets psychologiques de la truffe sont plus efficaces que le produit lui-même souvent présent à des concentrations quasi homéopathiques. C’est le message sous-entendu dans l’article. L’efficacité d’un nouveau produit cosmeto doit être prouvée scientifiquement avec des expériences en double aveugle. Souvent les annonces sont purement de la communication avec une validation scientifique rarement indépendante, mais le paradoxe est que le fait de communiquer sur ce produit peut provoquer un sentiment d’efficacité réel chez l’utilisateur, ce dernier, convaincu de l’effet bénéfique s’empressera d’en parler à ses proches !…

        Merci d’avoir réagi !

        Didier

        Voir en ligne : Effet placebo

        Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Facebook | LinkedIn | Contact |