Images de la maturité

, par  Didier , popularité : 1%

Je vous offre quelques images pour visualiser la maturité de Tuber uncinatum...

Suite au débat sur la maturité, j’ai trouvé deux truffes le 13 septembre sur une même place de cavage :

En voici des lamelles :

Deux truffes
Truffes trouvées en septembre lors d’une même récolte.

- 1. La première truffe était légérement visible pour moi, mais le chien ne l’a pas marquée, donc on peut dire objectivement qu’elle ne sentait rien ! Même si ça ne se fait pas, je l’ai récoltée pour la bonne cause :-) et j’ai effectué une observation microscopique des spores. Regardez l’image ci-dessous.

Image n°1

- 2. L’autre truffe a bien été marquée par le chien, elle était parfumée. Regardez les spores...

Image n°2

La différence entre les ascospores est facilement décelable.

  • Sur l’image n°1 la détermination est impossible (et pour Tuber melanosporum le problème est le même)
  • Sur l’image n°2 vous voyez bien les spores alvéolées typiques de Tuber uncinatum.

Moralité :

- Les récoltes sans chien sont à proscrire - elles sont interdites -. Car ces personnes sans scrupules récoltent une grande quantité de truffes immatures totalement dénuées de parfum... Surtout quand ils commencent leurs dégâts en août. S’il vous plaît, n’achetez pas ces truffes !

Les périodes officielles de récoltes doivent être scrupuleusement respectées et maintenues. L’abandon du terme latin Tuber uncinatum aurait pour effet de supprimer du même coup cette période précieuse où T. uncinatum est si parfumée dans nos régions. Je n’ose même pas y penser. Et, malheureusement, cela permettrait à quiconque de récolter ces truffes de fin de saison n’importe quand, de les vendre à n’importe qui, dans n’importe qu’elles conditions, évidemment à des prix si bas que les truffes chinoises devraient repartir chez elles les baguettes sous le bras.

truffe mure et non mure

C’est sûr une truffe immature n’ayant aucune valeur gastronomique hors saison serait boudée par les gastronomes. Les passionnés de la truffe et de la qualité tiennent à conserver cette spécificité déjà si difficile à défendre auprès du public et surtout des médias qui ne jurent que par le diamant noir que l’on espère éternel. Evidemment, on trouve des T. uncinatum immatures aussi en novembre, mais les proportions sont beaucoup plus faibles qu’en septembre... et puis il en faut bien pour décembre !

Murielle.


Vos réactions sont attendues, c’est la coutume sur ce site !

Le chien détecte aussi des truffes pas totalement mûres, il revient à l’éducateur d’apprendre au chien à ne marquer que les truffes parfumées. Il en est très capable, seulement c’est un gros travail de patience de la part du maître !

Brèves Toutes les brèves